Les recettes         (sans gluten, ni sulfites, ni additifs)

Une première fermentation du moût transforme la quasi-totalité du sucre en alcool. Ensuite, après la mise en bouteille, une deuxième fermentation commence : les levures consomment le sucre restant et produisent le gaz qui donne naissance aux bulles de la frênette.

 

Un conseil : prenez une gorgée, puis laisser les fines bulles crépiter quelques secondes autour de votre langue. Sentez le plaisir, il monte jusqu’au oreille ! Il est maintenant temps de laisser couler le liquide dans votre gorge et de recommencer l’expérience …

 

 Voici les 4 recettes disponibles toute l'année en bouteille de 33 ou 75 cl :

 

NATURE – Alcool 6% vol.

 

Cette recette est élaborée comme autrefois avec seulement des feuilles de frêne, du sucre, un peu de chicorée et des levures. Elle révèle donc le goût caractéristique du frêne à tous ceux qui ne le connaissent pas encore.

 

 

 

FLEURS DE SUREAU – Alcool 5% vol.

 

Les fleurs estompent le goût du frêne, rendant la boisson plus douce. Leur goût reste longtemps en bouche … Le côté fleuri de cette recette, toujours très peu sucrée, fait qu'elle se marie très bien avec les desserts gourmands, sans alourdir le repas !

 

 

 

ÉPICES – Alcool 8% vol.

 

Belle explosion de saveurs en bouche : l’amertume du frêne est atténuée  par les épices et l'alcool. La cardamome prend le dessus, mélangeant son exotisme à la rondeur de la coriandre… Idéale en association avec une planche de fromages locaux.

 

 

 

RASTAFRÊNETTE – Alcool 4% vol.

 

Dernière recette très spéciale qui allie frêne et chanvre pour encore plus de légèreté et de fraîcheur. Le chanvre s’exprime en fin de bouche avec un petit goût de reviens-y …

 

Nota Bene 

- Pour éviter un surplus de mousse à l'ouverture, la Frênette Occitane doit se déguster après un séjour au frigo ou dans une cave. En effet lorsqu'elle est chaude, elle risque de mousser légèrement hors de la bouteille. Si cela arrive le mieux est de la verser directement dans un verre pour ne pas en perdre une goutte ! C'est son petit côté champagne ...